Des maçons travaillent à la reconstruction du rez-de-chaussée de l’aile gauche d

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : les maçonneries du rez-de-chaussée. Photographie anonyme, 1922. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-410).

Des consoles en béton des balcons ont été approvisionnées sur le chantier de rec

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : les consoles en béton des balcons approvisionnées sur le chantier. Photographie anonyme, 1922. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-411).

Une locomobile à vapeur est utilisée sur le chantier de reconstruction de l’aile

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : la locomobile à vapeur du chantier. Photographie anonyme, 1922. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-412).

Devant la façade sud en reconstruction de l’aile gauche du Palais social du Fami

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : la construction du deuxième étage de la façade sud. Photographie anonyme, 7 septembre 1923. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-414).

La façade sud en reconstruction de l’aile gauche du Palais social du Familistère

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : le troisième étage de la façade sud est achevé et les plates-formes des balcons ont été installées. Photographie anonyme, 7 octobre 1923. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-415).

La charpente métallique de la cour et des combles de l’aile gauche reconstruite

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : la charpente métallique de la cour et des combles. Photographie anonyme, novembre 1923. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-39).

La photographie montre les couvreurs travaillant sur la charpente métallique de

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : travaux de couverture sur l’aile ouest. Photographie anonyme, novembre 1923. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-419).

La reconstruction de l'aile gauche du Palais social

Reconstruction de l’aile gauche du Palais social : les maçonneries du rez-de-chaussée.
Photographie anonyme, 1922.
Épreuve au gélatino-bromure d’argent.
H. 13 x L. 18 cm.
Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-410).

De 1918 à 1925, l’Association coopérative du capital et du travail reconstruit ses installations dévastées pendant la Grande Guerre. La priorité est donnée en 1919-1920 au redémarrage de l’activité industrielle. Les ateliers de l’usine et le pont sur l’Oise sont reconstruits. En septembre 1922 sont inaugurés le monument aux morts du Familistère et la nouvelle statue de Jean-Baptiste André Godin sur la place. Le chantier de reconstruction de l’aile gauche du Palais social, incendiée en 1914, commence aussitôt après. L’Association choisit de bâtir un édifice d’un aspect nouveau, qui reproduit toutefois les principales dispositions des immeubles du XIXe siècle : une cour intérieure vitrée, des coursives de circulation aux étages et des escaliers dans les angles du quadrilatère. Les ruines de l’aile gauche ont été arasées et déblayées, et à l’automne 1922 peuvent débuter les travaux de maçonnerie au rez-de-chaussée, par-dessus les caves anciennes de l’aile gauche, qui ont été conservées. Plusieurs séries de photographies documentent le chantier. Elles montrent les différents corps de métier à l’œuvre : maçons, charpentiers et couvreurs. Les images font également voir les techniques mobilisées : locomobile à vapeur pour actionner les bétonnières ou élever des charges, consoles et linteaux en béton préfabriqués, charpente métallique.