Franck Lepage est équipé de son parapente qu'il tient sur son épaule.

Franck Lepage.

Un homme avec des gants de boxe au milieu d'une scène entre un tabouret et un pa

Anthony Pouliquen, conférencier gesticulant.

Une femme en tailleur noir, assise, se tournant de côté en faisant la grimace.

Katia Baclet, conférencière gesticulante.

Du 18/05/2019 à 14 h 00 au 19/05/2019 à 16 h 00

WEEK-END CONFÉRENCES GESTICULÉES Franck Lepage & conférenciers gesticulants

conférences, atelier
à partir de 15 ans

lieu
 : Familistère de Guise
tarifs : conférences de samedi à 14 h 00 et 16 h 30 gratuites sur inscription. Conférence de samedi à 20 h 30 7 € / 5 €. Atelier de dimanche gratuit sur inscription.

Réserver pour la conférence de samedi à 14 h 00 (Anthony Pouliquen)
Réserver pour la conférence de samedi à 16 h 30 (Katia Baclet)
Réserver pour la conférence de samedi à 20 h 30 (Franck Lepage)
Réserver pour l'atelier de dimanche 19 mai (Franck Lepage, Anthony Pouliquen, Katia Baclet)

Une conférence gesticulée, c’est la rencontre entre des savoirs chauds (savoirs de vie et populaires utiles à l’action collective) et des savoirs froids (savoirs théoriques et politiques). Elle dévoile, dénonce, questionne et analyse les mécanismes d’une domination dans un domaine donné, souvent professionnel.
C’est un acte d’éducation populaire fondé sur l’envie de partager ce qu’on a compris, tel qu’on l’a compris, là où on l’a compris.
Chaque conférence invite celui qui la reçoit à se poser la question de sa propre place dans ce système.
Un.e gesticulant.e ? Gesticulant.e  (ou conférencier.e gesticulant.e) : espèce en voie d’apparition qui a la bougeotte et la parlotte facile, mais qui ne manque pas de jugeote.
Franck Lepage ? Il est le créateur du concept de conférences gesticulées. Il est l’un des fondateurs de la coopérative d’éducation populaire Le Pavé (auto-dissoute en 2014), il est aujourd’hui à L'ardeur, association d'éducation populaire.

 

 

CONFÉRENCES GESTICULÉES

Samedi 18 mai 2019

14 h 00
Parce qu'il existe plusieurs Jean-Paul Belmondo ? Une autre histoire des classes sociales.
Anthony Pouliquen

Dans cette conférence gesticulée, Anthony Pouliquen interroge sa trajectoire personnelle, de la découverte de sa classe sociale à la construction de son désir révolutionnaire. Sa petite histoire s'entremêle ici avec la grande histoire, celle de la lutte des classes, des combats ouvriers, des conquêtes populaires. Celle également des trahisons et des renoncements de la petite bourgeoisie intellectuelle. L'occasion de faire entendre, à grand renfort de références cinématographiques, une autre histoire des classes sociales...

16 h 00
Mais madame, vous n'êtes pas payée pour nous rendre heureux et pourtant... Pour que l'école redevienne un lieu d'éducation et de liberté.
Katia Baclet

Cette conférence gesticulée vous invite à traverser le no (wo)man’s land de l’adolescence pour déconstruire le cadre institutionnel du métier d’enseignant, pour trouver ce qui empêche notre jeunesse de bien vivre à l’école, d’être heureuse et de s’émanciper. Retour sur des expériences de pédagogies alternatives.
Cette conférence parle d’école, d’ados, de parents, d’enseignants, de pédagogie traditionnelle et d’éducation nouvelle, de sexualité, de liberté ; le tout pris en étau dans les injonctions contradictoires que sont le « vivre ensemble » et le capitalisme néo-libéral basé sur la consommation et la compétition.

20 h 00
Et si on empêchait les riches de s'instruire plus vite que les pauvres ? Une autre histoire de l'éducation
Franck Lepage

Comment mettre en place les conditions d’une égalité des apprentissages et des savoirs ?
Comment éviter le risque d’élitisme et une différenciation des citoyens par le savoir, difficulté habilement contournée par le recours ambigu au concept de « méritocratie » et l’indécente appellation  « d’égalité des chances » ?
Deux siècles et 185 ministres plus tard, on se pose toujours la question : « Comment concilier égalité des savoirs et méritocratie ? »
On ne le peut pas, dit Franck Lepage. La méritocratie et l’égalité sont inconciliables ! Ce sont deux principes opposés et il faut nécessairement choisir, le comble de la perversité étant de choisir la méritocratie en faisant semblant de désirer l’égalité.
Si rien n’est fait pour aller vers une école réellement égalitaire, le « marché éducatif » tel que promu par le traité constitutionnel européen, imposé contre l’avis des Français, règlera la question en mettant fin à l’éducation nationale et en libéralisant l’acte éducatif.
Le spectacle utilise l’image du parapente (l’ascension aérologique) comme métaphore de l’ascension sociale. C’est donc tout autant une leçon de parapente où il sera démontré que l’école reproduit les hiérarchies sociales, les confirme, les légitime. Ce n’est pas une école de l’égalité mais de l’inégalité, rebaptisée « égalité des chances ». C’est l’école de Condorcet. Pourtant, savoir cela, (et l’avoir vérifié personnellement) ne nous avance guère pour agir. À moins que... ?

 

Les conférences gesticulées sont proposées dans le cadre de La nuit européenne des musées. Le pavillon central du Familistère et la buvette des économats seront ouverts jusque 20 h 00.

 

ATELIER

Dimanche 19 mai 2019

11 h 00 - 16 h 00
Atelier de désintoxication de la langue de bois

Parce que les manipulations du langage dans nos relations institutionnelles (CAF, Pôle emploi…), politiques (média, vie politique…) et surtout professionnelles (nouveau management, protocoles, démarche qualité, évaluations, compétences…) modifient notre perception du monde et plus encore la perception de nos métiers et visent à les détruire…
Vous est proposé un atelier pour identifier les différentes formes de manipulation, s’exercer à les contourner.

En nous rejoignant au théâtre, vous pourrez jouer à :

  • Réviser des formes de style de la langue de bois : euphémismes (dégâts collatéraux), oxymores (croissance négative), antiphrases (plan de sauvegarde de l’emploi), faux-amis (réforme), anglicismes (coach), sigles (RGPP), technicisateurs (technicien de surface), enjoliveurs (hôtesse de caisse), pléonasmes (démocratie participative), faux-ennemis (charges sociales), etc.
  • Analyser des lieux d’élaboration de ces éléments de langage : les « think-tanks »…
  • Participer à un atelier d’écriture de langue de bois : demande de non projet, dépôt de non-subvention, Ridiculum Vitae, détournements de sigles, traductions, thèmes...
  • Inventer des résistances et stratégies concrètes de contre-offensive sur le langage.

N'oubliez pas de prévoir un pique-nique.