La photographie montre une chambre à coucher d'un logement du Familistère

Une chambre à coucher d'un logement au troisième étage de l’aile droite du Palais social. Photographie anonyme, vers 1900. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2016-7-1.20). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

La photographie montre une chambre à coucher d'un logement du Familistère

Une chambre à coucher d'un logement au troisième étage de l’aile droite du Palais social. Photographie anonyme, vers 1900. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2016-7-1.20). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Une chambre à coucher d'un logement au troisième étage de l’aile droite du Palais social

Photographe :

anonyme

Lieu :

Guise

Date : vers 1900
Technique : carton ; épreuve photographique sur papier au gélatino-bromure d'argent
Mesures : H. 13 x 18 cm (épreuve)
Domaine :

photographie

Acquisition : don Cédric Hasler, 2016 (ancienne bibliothèque d’Auguste Fabre).
Inventaire n° : 2016-7-1.20
Notice :

La photographie est reproduite dans la brochure Le Familistère illustré…, éditée en 1900, qui présente deux autres vues du même logement de trois pièces, situé au troisième étage à l’ouest de l’aile droite du Palais social : la cuisine (inv. n° 2016-7-1.19), une grande chambre à coucher (inv. n° 2016-7-1.20) et une petite chambre à coucher (inv. n° 2016-7-1.21). La brochure décrit plusieurs appartements, dont les images sont accompagnées de brèves monographies des familles occupantes. Les photographies des logements ont ainsi en quelque sorte une valeur sociologique.

L’appartement est occupé par une famille d’ouvriers mouleurs composée d’un couple et de trois enfants. La pièce représentée sur la photographie est la grande chambre à coucher, qui sert aussi de salon, ce que suggère la table sur laquelle est posée une lampe à pétrole à abat-jour. On ne voit qu’un seul lit mais un autre est vraisemblablement installé dans la chambre. Des rideaux pendent devant la fenêtre. Les murs, comme ceux des deux autres pièces de l’appartement, sont tendus de papier peint. Quelques gravures y sont accrochées. Sur la droite, au-dessus du miroir, est fixé un cadre avec un portrait de Godin, le fondateur du Familistère. Les manteaux de cheminée des pièces des appartements du Familistère sont en général équipés d’une étagère tenue par deux consoles en fonte de fer fabriquées à l’usine. Sur l’étagère de cette chambre à coucher, sont posés une pendule, deux bougeoirs et un grand coquillage décoratif. Un poêle à charbon, avec four et deux trous de cuisson, fabriqué par la Société du Familistère, est branché sur le conduit de cheminée. L’ensemble donne une impression de confort, voire d’un certain raffinement, dont la photographie veut témoigner.

La planche fait partie d’un album photographique comprenant 99 vues du Familistère, constitué vers 1900, que posséda Auguste Fabre (1839-1922), ancien associé de l’Association coopérative du capital et du travail, proche de Marie Moret, veuve de Jean-Baptiste André Godin, et fondateur du mouvement coopératif dit « École de Nîmes ».

Sources et bibliographie :
[Dallet (Émilie), Fabre (Auguste), Prudhommeaux (Jules)], Le Familistère illustré. Résultat de vingt ans d’association. 1880-1900, Paris, Guillaumin & Cie, [1900], p. 28-30, fig. 10.

Mots-clés : appareil de chauffage ; aile droite du Palais social ; intérieur ; logement ; chambre à coucher
Œuvres en rapport :

La cuisine d'un logement au troisième étage de l’aile droite du Palais social

Une chambre à coucher d'un logement au troisième étage de l’aile droite du Palais social

Notice mise en ligne le 18/10/2018. Notice modifiée le 29/10/2018.