La photographie montre une scène de moulage dans l'usine du Familistère

Moulage d’une baignoire dans la fonderie de l’usine du Familistère de Guise. Photographie anonyme, 1899. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-444). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Verso de la photographie du moulage d'une baignoire dans l'usine du Familistère.

Moulage d’une baignoire dans la fonderie de l’usine du Familistère de Guise (verso). Photographie anonyme, 1899. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-444). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Moulage d’une baignoire dans la fonderie de l’usine du Familistère de Guise

Photographe :

anonyme

Lieu :

Guise

Date : 1899
Technique : épreuve photographique sur papier au gélatino-chlorure d'argent (aristotype)
Mesures : H. 12 x 17 cm
Inscriptions :

manuscrit au crayon sur le verso : « Moulage d’une baignoire ».

Domaine :

photographie

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1976-1-444
Notice :

Le « moulage » consiste à remplir les moules de fonte de fer en fusion. À côté des installations de moulage mécanique, créées à partir de 1878 à l’usine de Guise, subsistent les ateliers de moulage manuel. Les baignoires en fonte de fer, dont les premiers modèles apparaissent dans le catalogue de 1880 de la Société du Familistère, sont fabriquées à partir d’un grand moule en sable contenant la forme complète du meuble. Le moulage mobilise toute une équipe de mouleurs. Sortie des fours, la fonte liquide se solidifie rapidement. Aussi, est-il nécessaire de verser le métal en fusion simultanément dans toutes les parties du moule pour obtenir une pièce dont la surface est régulière.

La photographie saisit le moment critique de l’opération, que l’on comprend avoir été maintes fois répétée. Le moule est placé dans une fosse à demi enterrée. Sous le contrôle du surveillant d’atelier, quatre mouleurs se positionnent avec précision autour de la fosse, en fonction du trou de coulée qui leur est attribué sur le dessus du moule. C’est un ballet où les corps s’enchevêtrent d’une façon étonnante. Deux mouleurs, équipés d’une louche à simple manche, versent le métal dans les trous de coulée les plus proches du bord. Deux autres ouvriers manipulent une louche à double manche qui leur permet d’accéder au trou de coulée au milieu du moule. Au fond de l’atelier, se trouvent plusieurs baignoires réalisées selon le même procédé.

La photographie est datée de 1899 dans le catalogue du musée de la Société du Familistère.

Sources et bibliographie :
Guise, archives du Familistère de Guise : catalogue manuscrit du musée de la Société du Familistère de Guise, sans date, fol. 135, n° 4648.

Mots-clés : ouvrier ; usine du Familistère de Guise ; fonderie ; moulage
Œuvres en rapport :

Une coulée de fonte dans la fonderie de l’usine du Familistère

Notice mise en ligne le 25/10/2018. Notice modifiée le 31/10/2018.