La photographie montre la buanderie-piscine et l'aile gauche du Familistère
La buanderie-piscine et l’aile gauche du Familistère. Photographie anonyme, 1925. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-538). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.
Verso de la photographie montrant la buanderie-piscine et l'aile gauche du Famil
La buanderie-piscine et l’aile gauche du Familistère (verso). Photographie anonyme, 1925. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-538). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

La buanderie-piscine et l’aile gauche du Familistère

Photographe :

anonyme

Lieu :

Guise

Date : 1925
Technique : épreuve photographique sur papier au gélatino-bromure d'argent
Mesures : H. 22,7 x 26,5 cm
Inscriptions :

manuscrit à l’encre au verso : « Godin | Vue extérieur (sic) Buanderie | Piscine | 1900 | après 1923 | Godin » ; au verso : tampon à l’encre du musée Godin de la Société du Familistère de Guise.

Domaine :

photographie

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1976-1-538
Notice :

La photographie offre une vue du Familistère reconstruit après 1918, prise du côté de l’usine. Le point de vue est comparable à celui de la photographie de la buanderie-piscine vers 1900 (inv. n° 1976-1-537). On voit la buanderie-piscine au premier plan, le long de la rue qui conduit au Palais social, de l’autre côté de la rivière. L’aile gauche du Palais social est incendiée en août 1914 et le pont sur l’Oise est détruit en octobre 1918. Ce dernier est reconstruit en 1920, tandis que l’aile gauche est reconstruite en 1922-1923. La nouvelle construction se distingue des édifices du XIXe siècle, notamment par la coupole de la grande tour des services de propreté située à l’arrière, par les tours d’angle qui encadrent la façade sur la rue, et par les balcons. La photographie est datée de 1925 dans le catalogue du musée de la Société du Familistère de Guise.

Une porte marque désormais l’entrée du Familistère à l’est, du côté de l’usine, comme à l’ouest, du côté de la ville. Les piliers portent une lanterne ainsi qu’un écriteau en fonte avec la mention « Au pas | propriété privée ». L’avertissement est répété sur une plaque coudée, fixée sur deux montants en bois à l’entrée de la buanderie. Une autre plaque indiquant « Société du Familistère | propriété privée » a été installée sur la façade de la piscine. La porte et la signalisation répondent au besoin de contrôler la nouvelle circulation automobile à travers le Familistère.

D’autres aménagements postérieurs à 1918 sont visibles devant la piscine : une vespasienne et une tour d’alimentation électrique du bâtiment des pompes (tout à fait à droite de l’image).

Sources et bibliographie :
Guise, archives du Familistère de Guise : catalogue manuscrit du musée de la Société du Familistère de Guise, sans date, fol. 156, n° 5310.

Mots-clés : enfant ; aile gauche du Palais social ; homme ; buanderie du Familistère ; piscine du Familistère de Guise
Œuvres en rapport :

La buanderie-piscine du Familistère

Notice mise en ligne le 09/10/2018. Notice modifiée le 08/11/2018.