La photographie montre l'Oise au nord du Palais social
Femmes devant les étendoirs de la buanderie du Familistère de Guise, au bord de l’Oise. Photographie anonyme, vers 1900. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-326). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.
Le détail montre les femmes sur la rive droite de l'Oise.
Femmes devant les étendoirs de la buanderie du Familistère de Guise, au bord de l’Oise (détail). Photographie anonyme, vers 1900. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-326). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.
Verso de la photographie représentant l'Oise au Familistère.
Femmes devant les étendoirs de la buanderie du Familistère de Guise, au bord de l’Oise (verso). Photographie anonyme, vers 1900. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-326). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Femmes devant les étendoirs de la buanderie du Familistère de Guise, au bord de l’Oise

Photographe :

anonyme

Lieu :

Guise

Date : vers 1900
Technique : épreuve photographique sur papier au gélatino-chlorure d'argent (aristotype)
Mesures : H. 12 x 17 cm
Inscriptions :

manuscrit au stylobille noir sur le verso : « Environnement » ; manuscrit au crayon au verso : « L’Oise vue du pont de l’usine | vers la prairie » ; cachet à l’encre noir du musée Godin de la Société du Familistère de Guise au verso.

Domaine :

photographie

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1999-1-326
Notice :

Le Familistère est bâti dans un méandre de l’Oise. La rivière s’écoule entre l’aile gauche du Palais social et la buanderie piscine. Le photographe a installé son appareil sur le pont qui enjambe l’Oise. Son cadre laisse hors-champ les édifices élevés de part et d’autre du cours d’eau pour mettre en valeur le paysage naturel au nord du Palais social. La rive droite de la rivière est animée. Sur le ponton aménagé sur l’Oise, des femmes rincent des étoffes dans l’eau de la rivière. Comme il fait beau, le linge a été étendu en plein air plutôt que dans le séchoir de la buanderie, sur l’herbe et sur les étendoirs tendus entre les arbres. On a appelé les femmes occupées à la lessive à l’intérieur de la buanderie. Elles sont sorties, les manches retroussées, la robe et le chemisier tachés d’eau, amusées d’être soustraites un instant à leur tâche.

Mots-clés : Familistère de Guise ; femme ; lessive ; linge ; rivière ; Oise (l') ; parc
Œuvres en rapport :

La buanderie du Familistère

Notice mise en ligne le 23/07/2018. Notice modifiée le 08/11/2018.