Un escalier d el'aile droite du Familistère est vu en contreplongée

Un escalier de l’aile droite du Palais social. Photographie Hugues Fontaine, 2002.

Le plan décrit les construction réalisées et projetées du Familistère.

Plans et élévations du Familistère de Guise. Imprimé, Thierry & Cie, 1884. Collection Familistère de Guise.

Les chiffres du palais

« Si je suis appelé pendant le reste de mon existence à édifier un nouveau Familistère, je conseillerais encore des proportions plus vastes et plus grandioses. » (lettre de Godin à Édouard Raoux, 16 mars 1866) Les chiffres qui permettent de décrire le palais de Guise sont pourtant déjà impressionnants.

Le pavillon central en 1865

40 mois de chantier
112 appartements
242 pièces d’habitation
94 caves
48 greniers
153 placards
496 consoles en fonte
16 cabinets d’aisances
8 fontaines
8 cabinets à balayures

Le Palais social en 1879
(aile gauche, pavillon central, aile droite)

2 000 000 de francs de dépenses
75 mois de chantier
10 000 000 de briques
30 000 m2 de plancher
1 km de coursives ou galeries
570 m de façades
900 fenêtres
1 300 portes
8 000 barreaux métalliques formant garde-corps
11 000 carreaux de verre en couverture des cours

Le Familistère en 1889

490 appartements occupés
1 748 habitants
482 écoliers
50 berceaux à la nourricerie
1 000 places dans le théâtre
2 360 ouvrages dans la bibliothèque
110 personnes employées dans les services du Familistère
1 205 personnes employées à l’usine

 

Pour aller plus loin :
Jean-Baptiste André Godin, Solutions sociales, Guise, Les Éditions du Familistère, 2010 (réédition de l’ouvrage paru en 1871), chapitre XX.