Stéphane Thidet à La chambre d'eau, mai 2022. Photographie Familistère de Guise.

04/06/2022 – 02/10/2022
« Debout, toujours » de Stéphane Thidet

Stéphane Thidet

Né à Paris en 1974, Stéphane Thidet est diplômé de l’École supérieure d’art et design Le Havre-Rouen (1996) et de l’École nationale supérieure des beaux-arts de Paris (2002). Il a également étudié à la Koninklujke Academie van Beeldende Kunsten à La Haye (Pays-Bas) ainsi qu’à la Cooper Union School à New York (États-Unis). Plasticien français à réputation internationale, dont l’œuvre se compose de sculptures et d’installations, Stéphane Thidet aime créer des situations, des évènements, qui perturbent la réalité. « Je propose des situations à des objets déjà existants, j’articule, je leur propose des scénarios (…). Comment on les fait cohabiter ? Comment les conduire ensemble ?  Comment qu’est-ce que la friction de cet ensemble peut fabriquer ? » (Interview de Stéphane Thidet pour son installation « Les pierres qui pleurent » au Domaine de Chaumont-sur-Loire, 2019). C’est ainsi qu’il a eu l’idée d’introduire une meute de six loups dans le parc du château des ducs de Bretagne à Nantes (« La Meute », 2009) ou encore de faire pousser des plantes de gattiliers (plantes anaphrodisiaques anciennement cultivées par les moines) au travers de matelas de six lits en acier d’un dortoir monacal (« Insomnies », 2016). Du détournement de la Seine dans la Conciergerie à Paris (2018) au rideau d’eau devant la façade du théâtre Graslin de Nantes (2020), Stéphane Thidet a expérimenté dans ses dernières installations plusieurs façons de travailler avec l’élément eau en la contraignant à un cours non naturel, souvent dans des œuvres en perpétuel mouvement.

« Je pense que je peux insuffler mes utopies, penser quel peut-être mon rapport au monde et le partager » (Stéphane Thidet)

Bibliographie :

- Schefer (Olivier), Stéphane Thidet, Paris, LIENART éditions, 2017, p. 223.

Notice créée le 09/05/2022.