La photographie montre Olivier Darné enfumant ses ruches sur le toit de la mairi

Olivier Darné, artiste et apiculteur urbain au milieu de ses ruches sur le toit de la mairie de Saint-Denis, devant la basilique royale. Photographie Éric Tourneret, 2009.

01/05/2018 – 30/06/2019
Apistère : une résidence d'Olivier Darné et du Parti poétique

Olivier Darné

Plasticien et éleveur d’abeilles urbaines, Olivier Darné a aujourd’hui trouvé avec l’abeille un médium et un moyen de prospection qui croise différents champs du langage de la création contemporaine.

Il intervient aujourd'hui d'une façon singulière, en posant ses abeilles, ses installations et ses questions sur les trottoirs des villes, interrogeant les relations entre le sauvage et l’urbain, la « biodiversité culturelle » de l’homme et de son milieu.

Après quelques années de recherches personnelles qui lui permettent de croiser des champs de recherche, des outils et des médiums (images, miel, ville, hommes et abeilles…), il installe en 2000 sur le toit de la mairie de Saint-Denis (93) un rucher expérimental où il produit au cœur de la cité une nouvelle image gustative de la ville : le « Miel Béton ».

Ce rucher « laboratoire urbain à ciel ouvert » est depuis devenu le plus important rucher urbain d’Europe avec près de 120 ruches et 7 millions d’abeilles.

Le miel, condensateur du temps et des espaces urbains, devient le produit d’une diversité végétale, animale et humaine au sein d’un territoire « si commun » à tous qu’il se donne à manger.

Avec le collectif d’artistes le Parti Poétique qu’il fonde en 2003, Olivier Darné développe un projet de recherche transdisciplinaire portant sur la ville et la nature en ville. Il élabore, autour du principe de « pollinisation de la ville », différents travaux de recherches mêlant « art, science et politique ». Il a en particulier développé depuis 2009 en Europe le projet de la Banque du miel.

En 2011, Olivier Darné et le Collectif ouvre un centre de recherches et d’expérimentations artistiques et environnementales Zone Sensible, implanté à Saint-Denis.

Centre de pollinisation, le collectif y programme des expositions, résidences, performances et workshops avec des artistes, des chercheurs, des habitants… Il met en place des partenariats avec le Muséum national d’Histoire naturelle, l’Observatoire de la Biodiversité du 93, le CNRS, l’INRA et l’Institut International de l’abeille à Oberursel en Allemagne.

En essaimant depuis 2009 en différentes régions de France et d’Europe, les installations d’Olivier Darné posent dans l’espace public l’abeille comme un nouvel indicateur de richesses des territoires. Elles assurent et développent ce qu’elle appelle un « service public de pollinisation ».

En 2012, Olivier Darné est lauréat du concours international Coal pour le projet « la Banque de Reines », installation réalisée au Centre d’art Stroom Den Haag à La Haye aux Pays Bas, projet soutenu par plus de 2200 sociétaires répartis en France en Suisse et aux Pays-Bas.

Depuis la rue, entre terre et ciel, cette démarche ouvre un terrain qui lie un geste artistique à des questionnements politiques, culturels, économiques et permet de démultiplier la curiosité que l’on porte sur le milieu que l’on habite.

Le miel n’est plus la finalité, il est le commencement d’une exploration qui permet de mêler histoires et géographies, et de requestionner la notion de bien commun.

Consulter une sélection de travaux d'Olivier Darné de 2004 à 2017 (pdf 855 ko).

Notice mise en ligne le 18/04/2018.