Vue de l'ensemble du plan-relief, d'ouest en est.

Plan-relief du Familistère. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

La photographie aérienne montre le site du Familistère d'ouest en est.

Vue aérienne du Familistère. Anonyme, vers 1925. Documentation Familistère de Guise.

Vue de la partie gauche du plan-relief, montrant le Palais social.

Plan-relief du Familistère : le Palais social. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Vue de la partie droite du plan-relief, montrant l'usine.

Plan-relief du Familistère : l’usine. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant le pavillon Cambrai.
Plan-relief du Familistère : le pavillon Cambrai, avec sa cour découverte, le monument aux morts de 1914-1918, et le kiosque à musique. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant le Palais social.
Plan-relief du Familistère : le centre du Palais social, avec les trois pavillons d’habitation à cour vitrée, dont l’aile gauche reconstruite en 1923-1924. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant le théâtre et les écoles.
Plan-relief du Familistère : les façades sud du théâtre et des écoles, avec la réserve à décor ajoutée contre le théâtre après 1918, et la couverture vitrée du préau de l’école en partie démontée. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant les économats.

Plan-relief du Familistère : les économats, remaniés après 1918. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant le pavillon Landrecies.

Plan-relief du Familistère : le pavillon Landrecies au premier plan. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant le jardin d'agrément.

Plan-relief du Familistère : la buanderie-piscine au premier plan et le jardin d’agrément. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant la partie haute du jardin d'agrém
Plan-relief du Familistère : la partie haute du jardin d’agrément avec le mausolée de Godin, la voie ferrée de l’usine, les dépôts de sable de fonderie et, près de l’Oise, le tir à l’arc. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant le passage de la voie ferrée de l
Plan-relief du Familistère : la voie ferrée de l’usine traversant la rue Sadi-Carnot et pénétrant dans le jardin d’agrément. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant les bâtiments à l'entrée de l'usi

Plan-relief du Familistère : les bâtiments des bureaux à l’entrée de l’usine. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant l'entrée de l'usine.
Plan-relief du Familistère : l’entrée de l’usine et, en face, l’ancien bâtiment de l’octroi de la ville de Guise. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant la cour d'entrée de l'usine.
Plan-relief du Familistère : la cour d’entrée de l’usine avec les bâtiments en briques et pierres (atelier des modèles) reconstruits en 1922. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.
Détail du plan-relief du Familistère, montrant la cour de l'usine devant la fond

Plan-relief du Familistère : la deuxième cour de l’usine, devant la fonderie. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant la fonderie.

Plan-relief du Familistère : la fonderie. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Détail du plan-relief du Familistère, montrant la scierie.

Plan-relief du Familistère : la scierie. L. Demeulenaere, 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-82). Crédit photographique : Familistère de Guise / Bruno Arrigoni, 2001.

Plan-relief des propriétés de l’Association coopérative du capital et du travail

Auteur :

Demeulenaere (L.)

L. Demeulenaere est contremaître de l'atelier de menuiserie de l'usine du Familistère de Guise dans la première moitié du XXe siècle.

Lieu :

Guise

Date : 1931
Technique : bois ; peinture à l'huile
Mesures : H. 22,5 ; L. 371 ; P. 252,5 cm
Inscriptions :

signature et date gravées dans le bois de la tranche du plateau du plan-relief. « L. De Meulenaere Mai 1931 ».

Domaine :

maquette

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1999-6-82
Notice :

Le plan relief du Familistère de Guise a été réalisé en 1931, en bois peint, par L. Demeulenaere, contremaître de l’atelier de menuiserie de l’usine de Guise. Peintre amateur, il avait exécuté auparavant, en 1924, la grande vue de l’usine du Familistère de Guise (voir notice inv. n° 1999-2-4).

Le plan-relief représente l’ensemble du Familistère : l’usine et le Palais social. Il fait apparaître en relief et en couleurs toutes les propriétés de l’Association coopérative du capital et du travail, les propriétés non bâties et les propriétés bâties – les immeubles qui ont été édifiés par Godin et la Société du Familistère, ou ceux qu’ils ont acquis à différentes époques, comme, en 1930, l’ancien bâtiment de l’octroi de la ville de Guise situé en face de l’entrée de l’usine. Les terrains et le plan des bâtiments n’appartenant pas à l’Association sont représentés sans relief, en gris et en marron. Le plan décrit un territoire d’environ 1000 mètres d’est en ouest sur 600 mètres du nord au sud ; son échelle est approximativement de 1 cm pour 25 cm.

Le Familistère est représenté dans l’état de la « reconstitution » qui suit la guerre de 1914-1918. L’état des ateliers de l’usine est comparable à celui que présente la peinture de 1924 ; la scierie a toutefois été équipée d'un pont roulant depuis la réalisation du tableau. Le Palais social a également connu des transformations après la Grande Guerre. Les plus importantes visibles sur le plan-relief sont les suivantes : l’aile gauche du palais apparaît telle qu’elle a été reconstruite en 1922-1923 ; les pelouses au nord du pavillon central sont plantées de rangées de tilleul à la place qu’occupait la crèche, détruite en 1918 ; le kiosque à musique en maçonnerie et charpente métallique remplace l’ancien kiosque en bois ; un monument aux morts de la guerre est élevé en face du pavillon Cambrai sur d’anciens jardins potagers ; une réserve à décors a été édifié contre la façade sud du théâtre et des escaliers de secours ont été créés à l’extérieur, dans les préaux des écoles ; une travée de l’aile sud des économats a été détruite pour créer un passage entre la cour et la basse-cour, et un nouveau bureau a été construit en 1930 contre l’aile nord de l’édifice. La maquette est d’une parfaite fidélité à la réalité. Demeulenaere met à profit sa connaissance précise des lieux ; peut-être utilise-t-il également, pour le plan-relief comme pour la peinture de 1924, des photographies aériennes du site.

Le plan-relief de 1931 remplace une maquette du Familistère, qui fut exposée à l’exposition d’économie sociale de l’Exposition universelle de Paris en 1889 et dont on ne conserve aucune trace. L’œuvre de L. Demeulenaere a été commandé pour magnifier l’œuvre de la reconstruction et la prospérité retrouvée de l’Association coopérative du capital et du travail par son administrateur-gérant Louis-Victor Colin (le nom de ce dernier a été remplacé en 1933 par celui de son successeur, René Rabaux, sur la façade de l’usine). Le plan-relief était exposé dans le musée créé par la Société du Familistère en 1925 et installé avec la bibliothèque dans un des bâtiments des écoles du Familistère. On ignore s’il a été présenté dans les expositions industrielles auxquelles la Société participe dans l’entre-deux-guerres.

Bibliographie :
Revue technique de l’Exposition universelle de 1889 par un comité d’ingénieurs, de professeurs, d’architectes et de constructeurs, Paris, E. Bernard et Cie, 1893, p. 151.

Mots-clés : Familistère de Guise
Œuvres en rapport :

Vue de l’usine du Familistère

Notice mise en ligne le 26/05/2018. Notice modifiée le 13/06/2018.