La photographie représente les employés des bureaux de l'usine du Familistère.

Le personnel des bureaux de l’usine du Familistère de Guise. Photographie de Jongh frères, 1899. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-552). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Verso du portrait collectif des employés des bureaux de l'usine du Familistère.

Le personnel des bureaux de l’usine du Familistère de Guise. Photographie de Jongh frères, 1899 (verso). Collection Familistère de Guise (inv. n° 1976-1-552). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Le personnel des bureaux de l’usine du Familistère de Guise

Photographe :

Jongh (frères de)

Originaires de Lausanne, Édouard (1859-1926), Francis (1864-1928) et Auguste de Jongh, s'associent et ouvrent en 1879 un atelier de photographie à Neuilly sous le nom « de Jongh frères ». En 1903, ils cèdent leur fonds et retournent en Suisse.

Lieu :

Guise

Date : 1899
Technique : épreuve photographique sur papier au gélatino-bromure d'argent
Mesures : H. 17 x 23 cm
Inscriptions :

sur le recto de l’épreuve, en bas à droite, manuscrit sur le négatif « 40.150 » ; sur le verso, texte manuscrit au crayon, avec la date « Octobre 1899 » et le nom de toutes les personnes représentées au recto.

Domaine :

photographie

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1976-1-552
Notice :

En 1899, l’atelier des frères de Jongh, à Neuilly-sur-Seine, reçoit de la Société du Familistère la commande d’une campagne photographique complète sur le Palais social et l’usine de Guise, en vue de l’Exposition universelle de 1900 à Paris. L’Association coopérative du capital et du travail doit être présentée au rez-de-chaussée du Palais des congrès et de l’économie sociale. Les frères de Jongh éditent à cette occasion un album de photographies du Familistère.

Les photographes prennent des vues des services du Palais social et des ateliers de l’usine. Ils réalisent aussi une série de portraits collectifs. Les travailleurs industriels sont photographiés au sein de la manufacture. Par contre, les employés des bureaux de l’usine posent au Palais social. Beaucoup ont la qualité d’associés de l’Association coopérative du capital et du travail et, à ce titre, sont habitants du Familistère, ce qui peut expliquer le choix du Palais social. Le groupe s’est installé devant la façade nord du pavillon central, contre le passage couvert menant à la crèche du Familistère. Comme dans les portraits d’ouvriers, les plus jeunes sont assis au sol (en prenant soin toutefois de de ne pas salir leur costume) et les chefs du service sont assis sur les chaises au premier rang. À la différence du personnel des ateliers industriels, les employés des bureaux ne portent pas d’attribut significatif de leur activité. Leur costume les distingue de manière évidente. Et ils renoncent aux fantaisies dont leurs collègues ouvriers font démonstration devant l’objectif du photographe.

Le tirage de la photographie n’est pas contemporain de la prise de vue. Il date probablement des années 1910-1920. L’épreuve a un intérêt particulier. Sur son verso, tous les employés figurant sur la photographie ont été identifiés par leur nom selon leur place dans le groupe. Parmi les employés se trouvent notamment Antoine Piponnier (assis, 5e à partir de la gauche), directeur de la comptabilité, membre historique de l’Association, reconnaissable à ses longues moustaches, et Alfred Migrenne (2e rang en partant du haut, 1er à gauche), bibliothécaire et archiviste du Familistère, écrivain, poète et peut-être l’auteur des mentions manuscrites au verso.

La photographie est datée au verso d’octobre 1899. Le catalogue du musée de la Société du Familistère, créé après 1918 et administré par Marcel Migrenne, fils d’Alfred, indique (fol.143, n° 4814) : « Bureaux, Direction et employés, 1898 (sic) ». Le carton de montage ou le passe-partout de plusieurs photographies du Familistère par les frères de Jongh (collection Patrick Nicolas) portent les mentions : « Société du Familistère | Colin & Cie | 1899 » et « De Jongh Frères phot. | 21 boulevard d’Inkermann Neuilly-Paris ». La numérotation des clichés du reportage, sous la forme « 40.*** », permet d’attribuer à l’atelier des frères de Jongh une centaine de photographies appartenant aux collections du Familistère de Guise.

Sources et bibliographie :
Jongh (frères de), Ancienne Maison Godin. Société du Familistère Colin & Cie. Guise (Aisne), album composé de 20 vues du Familistère (un plan et 19 reproductions de photographies « De Jongh Frères à Neuilly »), [1900].
Guise, archives du Familistère de Guise : catalogue manuscrit du musée de la Société du Familistère de Guise, sans date, fol. 143, n°4814.

Mots-clés : portrait ; pavillon central du Palais social ; usine du Familistère de Guise ; crèche du Familistère de Guise ; homme ; employé de bureau

Notice mise en ligne le 04/08/2018. Notice modifiée le 07/11/2018.