L'affiche montre une jeune femme se tenant derrière une cuisinière "Pot-au-feu".

« La "Pot-au-feu". Cuisinière moderne ». Affiche dessinée par Léon Dupin, 1930. Collection du Familistère de Guise (inv. 2010-15-2). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2012.

La « Pot-au-feu ». Cuisinière moderne

Dessinateur :

Dupin (Léon), dit Léo Dupin

Affichiste français, né à Saint-Etienne (Loire) en 1898 et mort à Opio (Alpes-Martimes) en 1971.

Lieu :

Paris

Date : 1930
Imprimeur-éditeur :

Imprimerie Joseph-Charles

Imprimeur et éditeur d'affiches publicitaires, actif à Paris dans la première moitié du XXe siècle.

Lieu :

Paris

Date : 1930
Commanditaire :

Société du Familistère de Guise Colin et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de Louis-Victor Colin, de 1897 à 1933.

Lieu :

Guise

Date : 1930
Technique : lithographie
Mesures : H. 155 ; L. 115 cm
Inscriptions :

signé en bas à droite : « LEO DUPIN » ; imprimé dans un losange sous la signature : « Affiches Joseph-Charles Paris reproduction interdite » ; imprimé dans la hauteur en bas à droite : « Création 1930 des Imprimeries Joseph Charles Paris » ; en haut à gauche : timbre fiscal.

Domaine :

affiche

Acquisition : acquis en 2010 avec le concours du conseil départemental de l’Aisne.
Inventaire n° : 2010-15-2
Notice :

Après la Première Guerre mondiale, les fabricants d’appareils ménagers commencent à s’adresser directement au public. Les quincailliers étaient auparavant leurs intermédiaires auprès de la clientèle. Les appareils sont désormais baptisés de noms évocateurs, faciles à mémoriser, et leur commercialisation donne lieu à une campagne publicitaire pour lesquelles les fabricants font appel à des agences spécialisées.

En 1930, Louis-Victor Colin, administrateur-gérant de la Société du Familistère sollicite les services de l’affichiste et imprimeur Joseph-Charles à Paris, chez qui Léon Dupin travaille comme dessinateur publicitaire depuis 1926. Il passe commande d’une affiche pour une nouvelle cuisinière, qualifiée de moderne en raison de son décor aux lignes géométriques inspiré des arts décoratifs contemporains. Comme par compensation, l’appareil « moderne » est baptisé du nom d’un plat de la tradition, le pot au feu. Il est présenté enrichi d’un accessoire, une poterie en fonte de fer dite « pot de Hainaut ». Léon Dupin adopte une composition d’affiche qu’on reconnaît dans d’autres publicités qu’il crée par la suite avec Joseph-Charles pour la Maison Godin : sur un fond laissé blanc, l’appareil est présenté ou admiré par un personnage de caractère, un « type » social, qui se tient au second plan, face au spectateur et parfois le prenant à parti. Sur l’affiche de la « Pot au feu », le personnage est une jeune femme aisée, dont la tenue s’accorde avec le style « moderne » de la cuisinière. Elle est coiffé d’un calot de cuisinier frappé de la marque « Poêles Godin ».

Remarquons que l’exemplaire de l’affiche des collections du Familistère doit être issu d’un tirage postérieur à celui de 1930. La raison sociale « Colin & Cie », du nom de l’administrateur-gérant qui prend sa retraite en 1933, a en effet été masquée par un rectangle noir.

Sources et bibliographie :
Album général n° 6 de la Société du Familistère de Guise, Paris, Imprimerie Ch. Bernard, 1931, p. 38.

Mots-clés : appareil de cuisson ; femme ; accessoire de cuisson
Œuvres en rapport :

Cuisinière n° 1080 « Pot-au-feu »

Notice mise en ligne le 06/04/2018. Notice modifiée le 13/06/2018.