La photographie montre un cours de dessin dans les écoles du Familistère

La classe de dessin du cours complémentaire des écoles du Familistère de Guise. Photographie anonyme, 1899. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-52). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

Verso de la photographie du cours de dessin dans les écoles du Familistère

La classe de dessin du cours complémentaire des écoles du Familistère de Guise (verso). Photographie anonyme, 1899. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-1-52). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2018.

La classe de dessin du cours complémentaire des écoles du Familistère de Guise

Photographe :

anonyme

Lieu :

Guise

Date : 1899
Technique : épreuve photographique sur papier au gélatino-chlorure d'argent (aristotype)
Mesures : H. 9,1 x 14,1 cm
Inscriptions :

manuscrit au crayon sur le verso : « Les cours professionnels aux élèves des cours complémentaires | en 1899 probablement | Au pupitre M. Demolon, directeur de l’école | L’élève qui fait face est Marcel Deloigne | Remarquer l’harmonium pour les cours de musique et le baquet pour l’enseignement ménager ».

Domaine :

photographie

Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise, transféré en 2006.
Inventaire n° : 1999-1-52
Notice :

La photographie est reproduite dans la brochure Le Familistère illustré…, éditée en 1900, avec la légende « La classe de dessin au cours complémentaire » et accompagnée du commentaire : « Dans la salle de dessin (fig. 27) des jeunes gens travaillent sous la surveillance du directeur des écoles et des maîtres spéciaux, tandis qu’à côté d’eux quelques jeunes filles s’appliquent à reproduire la silhouette d’un objet usuel posé devant elles. Celles-ci se préparent au brevet simple de l’enseignement primaire et ont depuis passé avec succès l’examen d’entrée à l’école normale de Laon ».

Le cours complémentaire des écoles du Familistère est destiné aux enfants de plus de treize ans ayant achevé leur cursus primaire, choisis par l’Association en raison de leurs aptitudes scolaires particulières. Quelques élèves ont ensuite la possibilité de se présenter à des concours et de suivre des études supérieures : les garçons au concours de l’école des Arts et Métiers de Châlons-sur-Marne et les filles au concours de l’école normale de Laon. En 1892, 24 filles et 10 garçons suivent le cours complémentaire.

La photographie est datée de 1899 dans le catalogue du musée de la Société du Familistère (« Les écoles, cours de dessin Mrs Demolon et Gagner, 1899 »). Outre Jules Demolon, assis derrière le pupitre, et M. Gagner, professeur spécial de dessin, debout devant la table, on aperçoit, debout derrière les jeunes filles, Émilie Dallet, sœur de Marie Moret, associée de l’Association, une auteure du Familistère illustré…, qui doit faire partie de la Commission scolaire du Familistère chargé d’assister la direction des écoles.

Sources et bibliographie :
Guise, archives du Familistère de Guise : catalogue manuscrit du musée de la Société du Familistère de Guise, sans date, fol.161, n° 5460.
[Dallet (Émilie), Fabre (Auguste), Prudhommeaux (Jules)], Le Familistère illustré. Résultat de vingt ans d’association. 1880-1900, Paris, Guillaumin & Cie, [1900], p. 43-44, fig. 27.
Bernardot (François), Le Familistère de Guise, Association du Capital et du Travail et son fondateur, Jean-Baptiste André Godin. Étude faite au nom de la Société du Familistère de Guise Dequenne & Cie, deuxième édition, Guise, Imprimerie de E. Barré, 1893, p. 223-234.

Mots-clés : enfant ; écoles du Familistère de Guise ; Dallet- Moret (Emilie) ; Demolon (Jules) ; Gagner (Monsieur) ; dessin

Notice mise en ligne le 25/10/2018. Notice modifiée le 29/10/2018.