La cuisinière est photographiée de trois quarts.

Cuisinière n° 291 ornée. Société du Familistère Godin & Cie, modèle de 1887. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2005-46-1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

Éclaté d'une cuisinière n° 291 dont les pièces sont fixées à la cimaise d'une sa

Eclaté d’une cuisinière n° 291 unie. Collection Familistère de Guise (inv. n° 1999-6-69). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

La page du catalogue présente les cuisinières numéros 291 à 296.

La cuisinière n° 291 dans l’album de 1925 de la Société du Familistère. Collection Familistère de Guise (inv. 1999-9-71). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2008.

Cuisinière n° 291 ornée

Auteur du modèle :

Société du Familistère de Guise Godin et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de Jean-Baptiste André Godin, d'août 1880 à janvier 1888.

Lieu :

Guise

Date : 1887
Technique : fonte de fer ; fonte de fer nickelée
Mesures : H. 74 ; L. 100 ; P. 50,5 cm
Inscriptions :

moulé sur la façade : « Godin & Cie à Guise » et « Aisne B S.G.D.G. » (sans garantie par le gouvernement) ; moulé sur la table de cuisson : « Godin » ; moulé en creux sur le côté droite : « 291 ».

Domaine :

appareil de chauffage

Type : cuisinière
Acquisition : achat en 2005 avec le concours du conseil départemental de l’Aisne.
Inventaire n° : 2005-46-1
Notice :

Le modèle de la cuisinière n° 291 entre au catalogue de la Société du Familistère en 1887. L’appareil fonctionne au charbon. Il comprend quatre trous de cuisson, et quatre fours chauffés par un foyer sphérique situé au milieu de la cuisinière : « Ceux du haut sont chauffés par le rayonnement du foyer et par la circulation de la flamme ; ceux du bas, par l’air chaud qui circule à travers la plaque de séparation disposée à jours à cet effet » (Album général d’août 1887, p.53). Les fours du bas sont décrits comme deux étuves dans l’album de 1925. La cuisinière n° 291 est fabriquée en fonte ordinaire. La façade peut être unie ou ornée.

L’appareil est une réussite commerciale : il figure au catalogue de la manufacture de 1887 à 1914 et de 1921 à 1934, et continue vraisemblablement à être fabriqué jusque les années 1940.

Bibliographie :
Album général d’août 1887 des Fonderies et manufactures de la Société du Familistère de Guise Godin & Cie, Paris, Victor Rose imprimeur et graveur, 1887, p. 52-53.
Album de reconstitution n° 5 de la Société du Familistère de Guise Colin & Cie. Mai 1925, 1925, p. 16.

Mots-clés : végétal

Notice mise en ligne le 09/05/2018. Notice modifiée le 13/06/2018.