Vue de face de la cheminée n° 106.

Cheminée à feu intermittent et visible n° 106. Société du Familistère de Guise, modèle de 1897. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2010-13-1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

Vue de la cheminée n° 106 avec le foyer ouvert.

Cheminée à feu intermittent et visible n° 106. Société du Familistère de Guise, modèle de 1897. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2010-13-1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

Cheminée à feu intermittent et visible n° 106

Auteur du modèle :

Société du Familistère de Guise Dequenne et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de François Dequenne, de juillet 1888 à 1897.

Lieu :

Guise

Date : 1897
Fabricant :

Société du Familistère de Guise Colin et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de Louis-Victor Colin, de 1897 à 1933.

Lieu :

Guise

Technique : fonte de fer émaillée
Mesures : H. 84 x L. 55 cm
Inscriptions :

moulé sur le tiroir du cendrier : « Ancne Mon Godin Colin & Cie à Guise ».

Domaine :

appareil de chauffage

Type : cheminée
Acquisition : Achat en 2010 avec le concours du conseil départemental de l’Aisne.
Inventaire n° : 2010-13-1
Notice :

Cet appareil de chauffage est un meuble particulièrement décoratif. Le feu est visible à travers les feuilles de mica transparent de la porte du foyer. La cheminée est pourvue d’une enveloppe en fonte ajourée en façade et sur les côtés pour favoriser la diffusion de la chaleur. Le foyer en fonte brûle le charbon, le coke ou l’anthracite.

Le modèle de cette cheminée apparaît en 1897 dans la documentation commerciale de la Société du Familistère sous la gérance de François Dequenne. L’appareil disparaît des catalogues de la manufacture après 1914. Il existe en trois dimensions (numéros 104 à 106). L’appareil était habituellement livré en fonte ordinaire avec dessus plat. Mais il pouvait se faire en fonte émaillée de couleur unie, avec les panneaux ajourés en fonte émaillée d’une autre couleur, en fonte nickelée, en fonte cuivrée ou en bronze poli, et avec un dessus en dôme. L’exemplaire de la cheminée n° 106 conservé du Familistère est, en effet, émaillé en noir et enrichi d’un dessus en dôme et de panneaux en bronze poli.

Bibliographie :
Supplément général de juillet 1897 à l’album général de septembre 1892 de la Société du Familistère de Guise Dequenne & Cie, Le Cateau, Typographie et lithographie J. Roland, 1897, p. 50.
Album général de janvier 1914 de la Société du Familistère de Guise Colin & Cie, Saint-Étienne, Imprimerie Bruyère, 1914, p. 114.

Notice mise en ligne le 17/04/2018.