La photographie reproduit un grand et spectaculaire appareil de chauffage à feu

Calorifère à feu continu et visible n° 140, dit « poêle phare ». Collection Familistère de Guise (inv. n° 2004-8-1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

La photographie reproduit la partie supérieure d'un grand et spectaculaire appar

Calorifère à feu continu et visible n° 140, dit « poêle phare » (partie supérieure). Collection Familistère de Guise (inv. n° 2004-8-1). Crédit photographique : Familistère de Guise / Gérard Dufresne, 2005.

La page du catalogue montre le poêle phare en élévation et en coupe.
Le modèle du « poêle phare » dans l'Album général de la Société du Familistère, novembre 1898, p. 248. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2004.11.1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2008.

Calorifère à feu continu et visible n° 140, dit « poêle phare »

Auteur du modèle :

Société du Familistère de Guise Dequenne et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de François Dequenne, de juillet 1888 à 1897.

Lieu :

Guise

Date : 1898
Fabricant :

Société du Familistère de Guise

Raison sociale générique de l'Association coopérative du capital et du travail de 1880 à 1968.

Lieu :

Guise

Date : avant 1914
Technique : fonte de fer ; fonte de fer nickelée
Mesures : H. 133 ; L. 56,5 ; P. 56,5 cm
Inscriptions :

moulé en creux sur la bague au-dessus du foyer : « Dequenne & Cie. Ancienne Mon Godin ».

Domaine :

appareil de chauffage

Type : calorifère à feu continu
Acquisition : achat en 2004 avec l’aide du Fonds régional d’acquisition pour les musées de Picardie et du conseil départemental de l’Aisne.
Inventaire n° : 2004-8-1
Notice :

Ce calorifère spectaculaire et élégant était destiné aux lieux publics (grands magasins, salles de café ou de restaurant…). Il avait la capacité de chauffer un volume de 225 m3. L’appareil brûle le coke ou l’anthracite. Le fût supérieur contient un réservoir d’une contenance de 12 kg de combustible, qui se charge par le couvercle du dessus. Le calorifère est en fonte de fer ordinaire moulée avec grand soin ; les ornements sont en fonte de fer nickelée. La panse est entièrement en fonte ajourée garnie de mica. Le feu est visible de tous côtés, d’où le surnom de l’appareil : « poêle phare ». La bague sous le fût supérieur porte l’inscription, moulée en creux : « Dequenne & Cie. Ancienne Mon Godin ». Le modèle apparaît dans les albums généraux de 1898 et de 1914 de la Société du Familistère. Les catalogues postérieurs à 1914 ne présentent plus l’appareil, dont les plaques-modèles ont pu être détruites pendant la Grande Guerre.

Bibliographie :
Album général de la Société du Familistère de Guise Dequenne & Cie, Saint-Étienne, Imprimerie, lithographie et papeterie A. Waton, novembre 1898.

Notice mise en ligne le 02/04/2018. Notice modifiée le 13/06/2018.