La photographie montre le bac à charbon de trois-quarts.

Bac à charbon n° 7. Société du Familistère de Guise, après 1931. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2010-8-1). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

La page du catalogue présente une série de décors pour portes de cuisinières éma

Les décors des portes de cuisinières dans l’Album général de la Société du Familistère de Guise en 1931, p. 6. Coll. Familistère de Guise (inv. n° 2005-0-15). Crédit phot. : Familistère de Guise, 2008.

Bac à charbon n° 7

Fabricant :

Société du Familistère de Guise Colin et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de Louis-Victor Colin, de 1897 à 1933.

Lieu :

Guise

Date : après 1931
Technique : fonte de fer ; fonte de fer émaillée ; fonte de fer nickelée ; tôle de fer émaillée
Mesures : H. 39 ; L. 28 ; P. 48 cm
Inscriptions :

moulé sur le dessus, à l’intérieur d’un cartouche ovale : « Godin ».

Domaine :

accessoire de chauffage

Type : accessoire de chauffage
Acquisition : acquis en 2010 avec le concours du conseil départemental de l’Aisne.
Inventaire n° : 2010-8-1
Notice :

Les Fonderies et manufactures Godin-Lemaire inscrivent très tôt à leur catalogue des bacs à charbon en fonte de fer. Ces réservoirs remplacent, à l’intérieur du logement, les simples seaux à charbon. Les bacs, équipés d’un couvercle à charnières, sont placés près des appareils de chauffage et de cuisson, dont ils sont les accessoires indispensables. Ils contiennent la quantité de combustible consommée en une journée par l’appareil qu’ils servent. La forme et le décor des bacs à charbon leur donnent l’apparence de petits meubles d’ornement. Ils sont fabriqués en fonte ordinaire ou en fonte émaillée d’une couleur en harmonie avec celle de l’émail de la cuisinière ou du poêle qu’ils accompagnent. Dans l’ouverture ménagée à l’avant du couvercle se loge le manche de la pelle à charbon utilisée pour alimenter le foyer de l’appareil de chauffage ou de cuisson.

Le modèle du bac à charbon n° 7 apparaît dans l’album de 1887 de la Société du Familistère. Son corps est en fonte de fer, son couvercle à deux battants est en tôle d’acier et une poignée en facilite le transport. Il contient 14 kg de charbon. Le modèle évolue après 1918. Le bac à charbon n° 7, absent du catalogue de reconstitution de 1921, figure dans celui de 1922 avec une poignée torsadée et un couvercle en tôle émaillée décorée. Le catalogue de 1931 indique que le corps en fonte du bac n° 7 peut être émaillé de toute couleur et que le décor de son couvercle en tôle émaillée peut être assorti au décor des cuisinières. L’exemplaire du Familistère de Guise a le corps émaillé en bleu, et le couvercle porte, sur un fond du même bleu, un décor comparable à celui du « panneau polychrome moderne bleu » pour portes de cuisinières, présenté dans l’album de 1931.

Bibliographie :
Album général n° 6 de la Société du Familistère de Guise, Paris, Imprimerie Ch. Bernard, 1931, p. 153.

Mots-clés : fleur
Œuvres en rapport :

Bac à charbon n° 4

Bac à charbon n° 3 B

Notice mise en ligne le 07/05/2018. Notice modifiée le 19/06/2018.