Vue de face de la cuisinière « Colinette luxe » n° 756, avec sa buse.

Cuisinière n° 756 « Colinette luxe ». Société du Familistère de Guise Colin et Cie, modèle de 1938. Collection Familistère de Guise (inv. n° 2000-2-16). Crédit photographique : Familistère de Guise, 2015.

Cuisinière n° 756 « Colinette luxe »

Auteur du modèle :

Société du Familistère de Guise Colin et Cie

Raison sociale de la Société du Familistère de Guise sous la gérance de Louis-Victor Colin, de 1897 à 1933.

Lieu :

Guise

Date : 1938
Technique : fonte de fer émaillée ; fonte de fer nickelée ; tôle de fer émaillée
Mesures : H. 80 ; L. 96 ; P. 67 cm
Inscriptions :

moulé sur une plaque métallique fixée sur la façade en haut à droite : « Colinette luxe » ; moulé sur la façade en bas à droite : « Godin | 756 ».

Domaine :

appareil de cuisson

Type : cuisinière
Acquisition : fonds ancien du musée municipal de Guise transféré en 2006.
Inventaire n° : 2000-2-16
Notice :

La série de cuisinières « Colinette » emprunte son nom à Louis-Victor Colin, administrateur-gérant de l’Association coopérative du capital et du travail de 1897 à 1933. Après la Première Guerre mondiale, la Société du Familistère choisit de donner à ses nouveaux modèles des noms de baptême conçus pour séduire la clientèle et faciliter leur commercialisation. Beaucoup de ces noms propres sont composés avec un suffixe diminutif : Chauffette, Radiolette, Godinette, Parisette, Lyonnette ou Colinette.

Les premières Colinette apparaissent en 1934 dans l’Album général n° 7 de la Société du Familistère. Les cuisinières « Colinette luxe » sont commercialisées vers 1938. Ces derniers appareils, à quatre trous de cuisson sur le dessus, ont les cadres des portes et les angles de la façade en fonte nickelée. Comme les modèles précédents, les cuisinières de luxe sont équipées d’un foyer mixte pour le bois et le charbon, d’un four, d’une étuve. Les numéros 754 à 756 disposent en outre d’une réserve d’eau chaude.

Au début des années 1930, la Société du Familistère adopte, pour certains de ses appareils de cuisson comme cet exemplaire de la Colinette n° 756, une esthétique « laboratoire », caractérisée par un émail blanc hygiéniste et l’absence de décor. La cuisinière n° 756 du Familistère de Guise a conservé sa buse en tôle de fer émaillée.

Bibliographie :
Album général général n° 7 de la Société du Familistère de Guise, Paris, Imprimerie Ch. Bernard, 1934, p. 24-25.
Godin. Modèles de vente courante et créations récentes 1937-1938, Paris, Imprimerie Ch. Bernard, [1938], p. 10.

Œuvres en rapport :

La préférée ! « Colinette luxe » Godin

Notice mise en ligne le 15/04/2018. Notice modifiée le 14/06/2018.