Sages comme des sauvages. Photographie C.Delfino.

Vendredi 13 novembre 2020 - 20 h 00

SAGES COMME DES SAUVAGES + AROKANA

concert - rock
festival Haute Fréquence soutenu par la Région Hauts-de-France

tout public
lieu
 : théâtre du Familistère
tarif : 10 €/ 15 €

Réserver

SAGES COMME DES SAUVAGES
Sages comme des sauvages chantent les petits (en grec), les faibles (en français) et les fantômes (en créole). Empruntant à tout ce qui passe sous leurs fenêtres, ils caméléonnent et assemblent des morceaux de folklore, des fils de sens et des branches de révolte pour fabriquer un inimitable refuge.
Une jungle-refuge à la douanier Rousseau, où l’on fabrique ici ce qu’on imagine là-bas, où les mots tentent de désensorceler le quotidien et font tomber sur la ville des grappes de lianes et de fougères.

Les compositions d’Ava Carrère et Ismaël Colombani se roulent dans la panure du basson moelleux d’Émilie Alenda et le piment des percussions rares d’Osvaldo Hernandez avec qui ils ont macéré deux ans dans un van à présenter par deux cents fois leur premier album ici, là et là-bas aussi. L’entente était mûre pour créer ensemble un deuxième album. Comme une famille organiserait un réveillon, les quatre fantastiques ont remis le couvert et sacrément décoré leur salon itinérant.
En mars 2020, c'est la sortie du nouvel album Luxe Misère ! Nouvelle formule, nouvelle tournée. Le menu et le plan de table ont changé mais il restera toujours un couvert pour les invités et les ingrédients de passage.

Guitare, percussions : Ava Carrere / Instruments à cordes : Ismael Colombani / Percussion : Osvaldo Hernandez / Basson, percus, chœurs : Émilie Allenda

 

AROKANA
Véritable bombe de bonne humeur, quand Arokana débarque avec ses sons décalés aux accents pop-rock, ce sont toutes les thérapies modernes contre la morosité qui volent en éclat. Grâce à un cocktail d’humour et de chanson survitaminée, les quatre lurons ramènent leur fraise sur toutes les scènes francophones dans le but de vous filer la banane.
De petites salles régionales en premières parties (Joyeux Urbains, Barcella, Jacques Higelin...), de tremplins (remportés) en tournées nationales, le groupe affine son écriture et aiguise ses personnages.

Il se forge surtout une très belle réputation scénique, prenant le public à parti, au dépourvu ou rebrousse-poil, mais toujours avec la bonne humeur contagieuse qui devient vite la signature Arokana.

Guitare, chant : Valou / Basse, chant : Max / Guitare, chant : JF / Batterie, percussions, chœurs : Ian