9 octobre 2020

Bylex par Bylex : Source d'inspiration

La nature est bourrée de merveilles. Après avoir analysé minutieusement la nature qui nous entoure, on ne finit pas déduire qu’elle est magnifique. Et qu’elle a été créée avec amour et une attention particulièrement soutenue. La nature est une grande source d’inspiration pour tout ce que l’homme est en train de réaliser aujourd’hui.

Vue de côté de la sculpture Source d'inspiration

Pume Bylex, Source d'inspiration, 2020. Photographie Familistère de Guise.

 

La nature est bourrée de merveilles. Après avoir analysé minutieusement la nature qui nous entoure, on ne finit pas déduire qu’elle est magnifique. Et qu’elle a été créée avec amour et une attention particulièrement soutenue. La nature est une grande source d’inspiration pour tout ce que l’homme est en train de réaliser aujourd’hui.

Partant de cela, on peut parler de la « Technologie Naturelle » qui n’est autre que notre source d’inspiration à tous.

Notez que pour construire les avions, on a besoin d’observer les oiseaux naturels ; pour construire les bateaux, on a besoin d’observer les canards et tous autres éléments flottants sur l’eau. Tels que : bois, feuilles, noix de coco séché, etc.

Pour construire les grues et les tracteurs-robots, on a besoin d’analyser les crabes.

Pour construire les hélicos, on a besoin d’observer les abeilles, les libellules et tous les autres coléoptères naturels. C’est-à-dire leur fonctionnalité.

Partant de ces éléments, l’œuvre « Source d’inspiration » est venue soutenir la thèse selon laquelle la « Technologie Naturelle » est nettement supérieure par rapport à toutes technologies artificielles utilisées jusque-là.

Cas des mouches à vivre allure qui font des atterrissages brusqués en toute confiance, sans faire les taxis comme les airbus modernes.

Quant à l’œuvre elle-même « Source d’Inspiration » le crapaud est l’élément-moteur qui étale que le tracteur agricole est inspiré par lui.

Nous voyons les pattes-arrières plus puissantes, remplacées dans le tracteur par des grandes roues qui jouent la traction : c’est-à-dire, la puissance de l’engin (tracteur) est renfermée en son arrière-plan.

Tandis que son avant-plan est doté des roues de petites dimensions.

Tout comme le crapaud, ses pattes arrières soutiennent toute l’armature pour lui permettre de faire des bonds vers l’avant.

Ce qu’on peut noter, c’est que sans la « Technologie Naturelle », la « Technologie Artificielle » serait nulle part.

signé Pume-Bylex

À découvrir dans l'exposition « Le monde rêvé de Pume Bylex, avec Alain Nzuzi Polo », jusqu'au 19 juillet 2021 au Familistère de Guise.

Pour en savoir davantage sur l'exposition.