6 octobre 2020

Bylex par Bylex : Regards croisés

Au-delà de sa beauté supérieure à celle de l’homme, La femme incarne la paix, la beauté, la modération. En outre, elle est la gérante par excellence de l’humanité.

Vue de face de la sculpture Regards croisés

Pume Bylex, Regards Croisés, 2010. Photographie Revue Noire.

 

Pourquoi les yeux des femmes ?

Primo, sans les femmes, l’humanité connaîtrait une énorme brutalité !

La femme est mère. Tous sont nés par elle.

Au-delà de sa beauté supérieure à celle de l’homme, elle incarne la paix, la beauté, la modération. En outre, elle est la gérante par excellence de l’humanité.

Secundo, Bylex leur attribue ces mérites parce qu’elles sont toujours attentionnées, curieuses pour tout savoir et réparer les méfaits.

Bien qu’elles soient oppressées par leur jalousie mutuelle et permanente qui écrase la fierté pour adopter l’orgueil, pour se comparer et rivaliser avec l’homme.

Bref, l’homme constitue l’inverse.

Le regard des femmes déborde toujours d’intérêt particulier. Aidées par leur fierté naturelle, d’ici, l’image des cils colorés, le regard de femmes interroge l’humanité à mieux faire les choses. Les couturiers, les bijoutiers, vendent leurs meilleurs produits aux femmes.

signé Pume-Bylex

À découvrir dans l'exposition « Le monde rêvé de Pume Bylex, avec Alain Nzuzi Polo », jusqu'au 19 juillet 2021 au Familistère de Guise.

Pour en savoir davantage sur l'exposition.