18 août 2020

Bylex par Bylex : Le Cerveau Bleu

Le « Cerveau Bleu », c’est le cerveau d’une très grande capacité de connaissances. Il est doté d’une mémoire hyper-dimensionnelle, au-delà de la capacité humaine.

Vue de face de la sculpture Le Cerveau Bleu.

Pume Bylex, Le Cerveau Bleu, 2012 (H. 54 x L. 29 x P. 29 cm). Photographie Revue Noire.

Le « Cerveau Bleu », c’est le cerveau d’une très grande capacité de connaissances. Il est doté d’une mémoire hyper-dimensionnelle : c’est-à-dire une mémoire capable d’aller au-delà de la capacité humaine.
Une mémoire qui dépasse le seuil de la limite maximale des compétences. Ce cerveau, qu’on croirait des extras-terrestes, est capable de mémoriser deux dictionnaires de 400.000 mots chacun.
Et cela, mot à mot, virgule après virgule, à la manière d’une récitade. Le « Cerveau Bleu », de part sa mémoire de blocus, ne se remplit point. Mais il crée plutôt d’autres espaces plus larges pouvant accueillir des milliers d’autres dictionnaires d’une capacité autrement supérieure que celles de deux dictionnaires précités.
La capacité surhumaine du « Cerveau Bleu » dépasse notre entendement, dépasse ce que nous pouvons comprendre, ce que nous pouvons capter ou maîtriser par la compréhension réelle des grandes saisies des émotions permanentes.
Ce qu’on peut noter, c’est que toute machine ou tout appareil fabriqué à la connaissance du Cerveau Bleu ne connaîtrait aucun dommage, aucune erreur de construction.
En conclusion, le « Cerveau Bleu », c’est le cerveau de la réussite pour la compétence humaine qui, elle, est dominée par la présence des erreurs momentanées.

signé Pume-Bylex

Vue de profil de la sculpture Le Cerveau Bleu.

Pume Bylex, Le Cerveau Bleu, 2012 (H. 54 x L. 29 x P. 29 cm). Photographie Revue Noire.

À découvrir dans l'exposition « Le monde rêvé de Pume Bylex, avec Alain Nzuzi Polo », jusqu'au 19 juillet 2021 au Familistère de Guise.

Pour en savoir davantage sur l'exposition.