LE PROGRAMME UTOPIA

L’importance et la singularité du patrimoine du Familistère, sa dégradation préoccupante, l’abandon progressif des logements et la composition sociale de moins en moins diversifiée de sa population ont conduit le Conseil général de l’Aisne à décider en 1998 la réalisation d’un grand projet de valorisation culturelle, touristique, sociale et économique du site. La maîtrise d’ouvrage est confiée en 2000 au syndicat mixte du Familistère Godin créé par le Conseil général de l’Aisne et la Ville de Guise.

La philosophie du programme consiste à raconter cette utopie majeure dans sa dimension patrimoniale, culturelle et historique pour interroger le présent. Que signifient pour nous l’association du capital et du travail, le « vivre ensemble », « le travailler ensemble » et « le consommer ensemble » ? 

Les objectifs du programme Utopia sont : rétablir l’unité foncière du site, disloquée après 1968, restaurer le bâti et remodeler le paysage naturel du site, restructurer et moderniser l’habitat du Palais social, créer un musée de site consacré au Familistère et aux expérimentations sociales, faire du Familistère un lieu d’expressions sociales, intellectuelles, culturelles ou artistiques des utopies pratiquées. Le Familistère devient un site de destination culturelle et touristique mais également un espace partagé de vie grâce aux écoles, au théâtre, aux jardins et aux logements. Il accueille déjà plus de 50 000 visiteurs par an. Il devrait attirer à terme 70 000 à 100 000 personnes par an et concourir à créer de nouveaux flux touristiques dans le territoire de la Thiérache.

Le financement des investissements est assuré par le conseil général de l’Aisne avec l’aide de l’Union européenne, de l’État (ministère de la Culture et de la communication) et de la Région Picardie.

Une première phase de réalisation s’est achevée au début de 2010 avec l’ouverture au public du pavillon central du Palais social. Elle a compris l’acquisition immobilière du Palais social par la Société d’équipement du département de l’Aisne (SEDA) pour le compte du syndicat mixte du Familistère Godin, la restauration et l’aménagement de l’ensemble des bâtiments annexes (économats, buanderie-piscine, kiosque à musique, façades du théâtre et des écoles), l’aménagement muséographique de l’appartement de Godin, la restauration de la cour et la première tranche d’aménagement muséographique du pavillon central, la réhabilitation du jardin d’agrément et la création du jardin de la presqu’île, la création de parkings.

Une seconde phase a débuté en 2010. Elle concerne le théâtre, la place, les ailes gauche et droite du Palais social et la seconde tranche d’aménagement du pavillon central.

La mise en conformité et l’équipement du théâtre du Familistère, achevés en juin 2011, donne à la salle de spectacle une capacité de 346 spectateurs. La programmation culturelle et artistique vise à la fois le public régional et les visiteurs du Familistère. Une saison de spectacles placée sous le signe  du porte-voix est montée chaque année : théâtre, concerts, conférences-spectacles, cirque, marionnettes…  Dans la journée, les visiteurs peuvent découvrir le théâtre à travers son « entre-sort » multimédia Le théâtre en miroir. La salle accueille aussi les séminaires, les colloques et les conférences.

La place du Familistère est entièrement réaménagée en espace partagé ou « zone de rencontre » pour être parfaitement accessible à tous et aussi pour restituer l’unité du Palais social et de ses annexes. Un grand tapis de briques anthracites couvre l’ensemble de la surface et supprime tous obstacles. De nouveaux franchissement sur l’Oise et le canal améliorent considérablement le confort des circulations douces. La régulation de la circulation, la maîtrise du stationnement, l’implantation de mobilier, d’une signalétique et d’un nouvel éclairage contribuent à la noblesse de ce grand espace unitaire. Le chantier commencé en février 2012 s’achève à l’été 2013. La maîtrise d’oeuvre est confiée à H2O architectes et Michel Desvigne paysagiste.

À l’exception de l’enclave de l’appartement de Godin, l’aile droite du Palais social reste dévolue au logement. La restauration des façades et toitures a débuté en 2011. Un bailleur doit être sélectionné pour conduire les travaux de mise en conformité et mettre en location près de 70 appartements.
L’aile gauche du palais, une fois restaurée, doit abriter un établissement hôtelier de grande capacité (90 chambres) dont l’aménagement et la gestion sont confiés à un opérateur privé. Un tel équipement fait grandement défaut au nord du département de l’Aisne. L’établissement prévu est d’une nature particulière adapté aux publics potentiels du Familistère : il est multistandards pour permettre d’accueillir aussi bien le public de séminaires que des groupes d’étudiants, il reste un élément patrimonial important du site et il participe à la vie culturelle et touristique du Familistère.

La deuxième tranche d’aménagement muséographique du pavillon central crée les salles d’expositions temporaires et complète le parcours existant d’exposition permanente. Une salle de projections et de conférences est aménagée au rez-de-chaussée dans l’ancienne épicerie. Le chantier commencé en juin 2012 doit s’achever au printemps 2014.

Voir les images Retour à la fiche
1/7

« Hommes, soyez-nous favorables », plaque de fondation du Familistère, 1859 · photographie Hugues Fontaine, 2009