La buanderie-piscine

Construite sur les rives de l’Oise en 1870, la buanderie-piscine comporte quatre espaces distincts. Le rez-de-chaussée accueille une buanderie, large hall à trois nefs séparées par deux files de poteaux de fonte dont le sol creusé de rigoles permettait l’écoulement des eaux sales de la lessive. A l’aplomb de celle-ci, un vaste séchoir à linge utilisé en cas de mauvais temps se déploie sous les combles. Il est ventilé grâce à des ouvertures à claustra : une grande baie occupant tout le pignon de la façade ouest et des percements placés sous la sablière de la charpente. La façade nord du bâtiment est flanquée de cabines de bains qui s’ajoutaient à celles du rez-de-chaussée du Palais Social. Situées à mi-chemin de l’usine et du Palais Social, elles facilitent l’usage des bains par le personnel de la fonderie quittant l’atelier pour rentrer à leur domicile.

Mais l’élément le plus spectaculaire de cet ensemble est probablement la piscine dont l’entrée est abritée par un porche formant la façade du bâtiment du côté de l’usine. Construction aveugle, elle dispose d’un éclairage zénithal. Son bassin de 50 m² et profond de 2,50 m est équipé d’un plancher mobile en caillebotis qu’un treuil permet de relever jusqu’à la surface de l’eau. Les enfants des différentes classes d’âge peuvent ainsi apprendre à nager sans danger et s’adonner à la baignade.

Si l’appellation « buanderie-piscine » peut laisser croire que le programme de l’édifice est hétéroclite, il est en réalité doté d’une forte cohérence. Le lavage du linge et des corps est, de même que l’exercice de la nage, une contribution à l’hygiène et à la santé des habitants du Familistère. Par ailleurs, l’économie générale de la réalisation du Familistère nécessite que soient réunies dans une même construction les fonctions grandes consommatrices d’eau chaude : lessive, bains-douches, piscine. L’édifice, implanté en contrebas de la manufacture, est alimenté avec l’eau chaude produite par les machines à vapeurs de la fonderie : le recyclage des eaux industrielles est assuré par des conduites en fonte de fer qui desservent également le jardin d’agrément.

 

 

Voir les images Retour à la fiche
1/7

Vue générale de la buanderie-piscine. Phot Hugues Fontaine, 2009 © Familistère de Guise